PERMIS B Les formations

 
 

Afin de mieux vous guider dans le choix de votre forfait, vous trouverez ci-dessous une description détaillée de chacune des formules proposées dans notre établissement (conditions d'inscription, déroulement...). Toutes permettent d’obtenir ou de récupérer le permis B, nécessaire pour conduire un véhicule à quatre roues de moins de 3,5 tonnes (bref, une automobile !).

La formation traditionnelle

Pour s'inscrire, il faut être âgé de 17 ans et demi au moins, et apporter toutes les pièces nécessaires à la constitution du dossier.
La formation se déroule alors en deux temps : théorie et pratique.

La partie théorique s'effectue en salle de façon collective, grâce à des entraînements sur DVD.
Les résultats de chaque élève sont enregistrés sur un ordinateur, ce qui permet de déterminer le niveau de chacun, ainsi que les domaines précis dans lesquels il doit progresser.
Nos élèves ont également la possibilité de travailler chez eux grâce au code en ligne, s'ils ne sont pas disponibles aux heures d'ouverture du bureau, ou s'ils veulent tout simplement accélérer leur formation.
Lorsqu'un élève a atteint le niveau nécessaire au passage de l'examen théorique général (ETG ou « code »), il peut demander à s'inscrire sur l'une des places d'examen du code attribuées à l'auto-école.

La partie pratique inclut bien entendu les leçons de conduite comprises dans le forfait choisi, mais des heures complémentaires peuvent être nécessaires afin d'atteindre le niveau requis pour l'examen pratique.
L'élève a aussi la possibilité de mieux progresser dans sa formation pratique grâce au manuel « Conduite, Mode d'Emploi », qui reprend par écrit tout ce qui a été expliqué en voiture par le moniteur.
Des bilans intermédiaires sont effectués régulièrement par les moniteurs pour déterminer les compétences acquises ainsi que celles qui sont à acquérir ou consolider.
En fin de formation, un examen blanc est proposé. Ce test reproduit strictement les conditions d'examen (attitude de l’examinateur, lieu et durée de l’examen, méthode de notation) et reste la meilleure façon d'évaluer le niveau d'un futur candidat au permis de conduire.
La réussite de l'examen blanc permet de s'inscrire sur une date d'examen.
 

 

La formation « conduite accompagnée » (AAC)  

Pour s’inscrire en conduite accompagnée, il faut être âgé de 15 ans minimum et apporter toutes les pièces nécessaires à la constitution du dossier.
Pour les élèves mineurs, la présence d’un parent est obligatoire lors de l’inscription, pour la signature du contrat et de la demande de permis de conduire.
La formation se déroule en trois phases : la théorie, la pratique, et la conduite accompagnée.

 La partie théorique  s'effectue en salle de façon collective, grâce à des entraînements sur DVD.
Les résultats de chaque élève sont enregistrés sur un ordinateur, ce qui permet de déterminer le niveau de chacun, ainsi que les domaines précis dans lesquels il doit progresser.
Nos élèves ont également la possibilité de travailler chez eux grâce au code en ligne, s'ils ne sont pas disponibles aux heures d'ouverture du bureau, ou s'ils veulent tout simplement accélérer leur formation.
Lorsqu'un élève a atteint le niveau nécessaire au passage de l'examen théorique général (ETG ou « code »), il peut demander à s'inscrire sur l'une des places d'examen du code attribuées à l'auto-école.

 La formation pratique comprend au minimum 23 heures de conduite obligatoires.
20 heures de formation initiale, minimum légal pour acquérir les bases de la conduite, une heure de bilan général, et un rendez-vous préalable de deux heures avec les parents, afin de les préparer à leur rôle d’accompagnateur.
Au terme de ce rendez-vous, l’auto-école signe une Attestation de Fin de Formation Initiale (AFFI). La date de signature de ce document fait foi pour le passage ultérieur de l’examen pratique. La période de conduite accompagnée doit durer au minimum un an.
Au cours de cette année, l'auto-école effectue deux bilans, appelés rendez-vous pédagogiques, où sont présents l'élève, son/ses accompagnateur(s) et le moniteur.
Chaque rendez-vous comporte une partie pratique (heure de conduite) et une partie théorique (animation en salle, si possible en compagnie d’autres familles, pour débattre sur différents thèmes et échanger les expériences)

Le premier rendez-vous a lieu au bout de 6 mois environ ou lorsque l'élève a parcouru 1000 km, le second rendez-vous se fait au bout de 11 à 12 mois, après avoir parcouru 3000 km environ.

Au terme du deuxième rendez-vous pédagogique, le candidat peut s’inscrire sur une place d’examen du permis, à condition d’avoir atteint le niveau requis.

Attention, le nombre de kilomètres parcourus est une simple indication. Un élève qui a effectué 3000 km en moins d’un an, devra de toute façon attendre la date anniversaire de l’AFFI pour se présenter à l’examen.
De même, un jeune qui part en conduite accompagnée avant ses 18 ans ne pourra pas se présenter à l’examen pratique avant son 18ème anniversaire, ce qui peut allonger de quelques mois la durée de conduite accompagnée.
A l’inverse, le 18ème anniversaire ne met pas fin à la période de conduite accompagnée, si l’élève a commencé depuis moins d’un an.

Le saviez vous ?
Au moment de sa création, l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), comme son nom l’indique, était destiné aux jeunes de 16 ans, qui pouvaient ainsi conduire avec leurs parents sans attendre d’avoir 18 ans, et obtenir leur permis dès leur majorité.
Ce que beaucoup ignorent, c’est que cette formule, aujourd’hui plutôt appelée « conduite accompagnée », est également ouverte aux adultes de plus de 18 ans qui veulent acquérir un maximum d'expérience de la conduite avant de se présenter à l'examen.
L'accompagnateur peut être le conjoint, un membre de la famille ou un ami, le principal est que l'accompagnateur  ait obtenu son permis de conduire depuis plus de 5 ans.
Les avantages de la conduite accompagnée :

-          Le taux de réussite est beaucoup plus élevé  (70% contre 50% en traditionnel)

-          La période probatoire est raccourcie d’un an. Elle dure deux ans au lieu de trois pour un élève ayant suivi le cursus classique.

-          Les assurances n’appliquent pas de surtaxe « jeune conducteur » aux élèves ayant suivi une formation AAC

 
 


La formation « conduite supervisée » 

 

 

Pour s'inscrire, il faut être âgé de 17 ans et demi au moins, et apporter toutes les pièces nécessaires à la constitution du dossier.
La formation se déroule en trois phases : la théorie, la pratique, et la conduite supervisée.

La partie théorique  s'effectue en salle de façon collective, grâce à des entraînements sur DVD.
Les résultats de chaque élève sont enregistrés sur un ordinateur, ce qui permet de déterminer le niveau de chacun, ainsi que les domaines précis dans lesquels il doit progresser.
Nos élèves ont également la possibilité de travailler chez eux grâce au code en ligne, s'ils ne sont pas disponibles aux heures d'ouverture du bureau, ou s'ils veulent tout simplement accélérer leur formation.
Lorsqu'un élève a atteint le niveau nécessaire au passage de l'examen théorique général (ETG ou « code »), il peut demander à s'inscrire sur l'une des places d'examen du code attribuées à l'auto-école.

 La formation pratique comprend au minimum 22 heures de conduite obligatoires.
20 heures de formation initiale, minimum légal pour acquérir les bases de la conduite, et un rendez-vous préalable de deux heures avec le futur accompagnateur, afin de faire un bilan personnalisé de la conduite de l’élève et de sensibiliser l’accompagnateur sur le rôle important qu’il aura à jouer auprès de ce dernier.
Au terme de ce rendez-vous, l’auto-école délivre une Attestation de Fin de Formation Initiale, qui permet d’obtenir une extension de garantie auprès de l’assurance.
La période de conduite supervisée dure au minimum 3 mois, durant lesquels l’élève doit parcourir 1000 km environ. Au cours de cette période, un rendez-vous pédagogique est organisé avec l’élève et son accompagnateur.

Ce rendez-vous comporte une partie pratique (heure de conduite) et une partie théorique (animation en salle, si possible en compagnie d’autres familles, pour débattre sur différents thèmes et échanger les expériences)
Au terme de ce rendez-vous pédagogique, le candidat peut s’inscrire sur une place d’examen du permis, à condition d’avoir atteint le niveau requis.
Les avantages de la conduite supervisée :

-          L’élève se perfectionne et prend confiance en lui à moindre coût,

-          Il peut opter pour cette formule à tout moment, même s’il a débuté une formation traditionnelle,

-          Il peut opter pour cette formule après un échec à l’examen, afin de conserver ses acquis en attendant d’être à nouveau présenté.

Attention : contrairement à la conduite accompagnée, la conduite supervisée ne réduit pas la durée de la période probatoire et ne donne pas d’avantages particuliers auprès des assurances.

 
 

La récupération de permis de conduire après invalidation ou annulation 

Différence :
L’annulation de permis de conduire est une décision prononcée par un juge en cas d’infraction grave au code de la route ou au code pénal. Elle n’a rien à voir avec le capital de points sur le permis.
L’invalidation du permis de conduire est le résultat d’un solde de points nul, donc de la somme de plusieurs infractions au code de la route, entraînant une perte de point. Lorsque tous les points sont perdus, le permis est invalidé.




Démarche à suivre (dans les deux cas) :

1) Passer la visite médicale et les tests psychotechniques
Ces deux rendez-vous sont obligatoires.
Pour savoir à quel médecin s’adresser, il faut prendre contact avec la préfecture de son lieu de résidence.

2) S’inscrire rapidement en auto-école, en apportant les fournitures nécessaires.
Dans beaucoup de cas, pour n’avoir à repasser que le code, il faut s’inscrire en auto-école dans les 9 mois qui suivent la date de la fin de l'interdiction de solliciter un nouveau permis.

Pour ne passer que l’Epreuve Théorique Générale (code), il faut :

- que le permis de conduire ait été obtenu depuis 3 ans au moins à la date de la sanction ,
- et que la durée de l'interdiction de solliciter un nouveau permis soit inférieure à 1 an,
- et que la demande d'inscription à l'examen soit effectuée dans les 9 mois qui suivent la date de la fin de l'interdiction.

Le candidat devra repasser le code et la conduite dans les cas suivants :
- lorsque son permis a été obtenu depuis moins de 3 ans à la date de l'annulation (il était encore « jeune conducteur »)
- et/ou lorsque l'interdiction de solliciter un nouveau permis est égale ou supérieure à 1 an,
- et/ou lorsque la demande d'inscription n'a pas été faite dans le délai de 9 mois qui suit la date de la fin de l'interdiction.
Le nouveau permis est un permis probatoire, c'est à dire au capital initial de 6 points.
Dans le cas où seule l'épreuve théorique doit être passée, le conducteur est dispensé du respect des vitesses maximales pour conducteur novice et de l'apposition du signe "jeune conducteur" à l'arrière du véhicule.
Dans le cas où les 2 épreuves doivent être repassées, il est soumis à toutes les obligations des jeunes conducteurs.
Sources : et
 

La formation pour les titulaires d’un permis étranger


Les titulaires d’un permis étranger qui n’a pas été échangé contre un permis de conduire français doivent passer les deux examens (théorie et pratique), au même titre que des élèves novices.
Par contre, ils ne sont pas soumis à l’obligation d’effectuer 20 heures de conduite minimum avant de passer le permis.

Pour s’inscrire, il faut apporter toutes les pièces nécessaires à la constitution du dossier.
Avant l'inscription, une évaluation de départ est obligatoire.
Pour les titulaires d'un permis étranger, elle a lieu en voiture et dure environ une heure.
A la fin de cette évaluation, le moniteur détermine le volume d'heures minimum qui sera nécessaire pour atteindre le niveau de conduite demandé pour l'examen du permis de conduire.
L'acceptation de ce volume d'heures sert de base à l'établissement du contrat entre l'élève et l'auto-école.
L'évaluation doit être réservée et payée à l'avance. Pour en savoir plus sur l’évaluation de départ ,
contactez-nous.

Après l'inscription, la formation se déroule en deux étapes : théorie et pratique.

La partie théorique s'effectue en salle de façon collective, grâce à des entraînements sur DVD avec ou sans moniteur selon les horaires.
Les résultats de chaque élève sont enregistrés sur un ordinateur, ce qui permet de déterminer le niveau de chacun, ainsi que les domaines précis dans lesquels il doit progresser.
Nos élèves ont également la possibilité de travailler chez eux grâce au code en ligne, s'ils ne sont pas disponibles aux heures d'ouverture du bureau, ou s'ils veulent tout simplement accélérer leur formation.
Lorsqu'un élève a atteint le niveau nécessaire au passage de l'examen théorique général (ETG ou « code »), il peut demander à s'inscrire sur l'une des places d'examen du code attribuées à l'auto-école.
La partie pratique comprend le nombre d'heures de conduite qui ont été prévues lors de l'évaluation de départ, mais ce volume peut-être revu à la hausse ou à la baisse, en fonction des bilans intermédiaires effectués en cours de formation.
En fin de formation, un examen blanc est proposé.
Ce test reproduit strictement les conditions d'examen (attitude de l’examinateur, lieu et durée de l’examen, méthode de notation) et reste la meilleure façon d'évaluer le niveau d'un futur candidat au permis de conduire.
La réussite de l'examen blanc permet de s'inscrire sur une date d'examen.

 

Perfectionnement


Toute personne titulaire du permis de conduire, mais qui ne se sent pas à l’aise au volant, peut prendre rendez-vous pour des leçons de conduite appelées « perfectionnement ».
Les raisons qui incitent à reprendre quelques leçons de conduite en perfectionnement sont le plus souvent :
- La peur de reprendre le volant après une interruption de plusieurs années
- Le désir de s’habituer aux conditions de conduite en France pour les personnes dont le premier permis a été obtenu à l’étranger mais transformé en permis français
- Le désir de s’améliorer sur un point précis : stationnement ou conduite dans Paris intra-muros par exemple.
Demande de perfectionnement - Cliquez ici
Ces leçons ont lieu dans le véhicule auto-école, avec un moniteur diplômé.
Aucune démarche d’inscription en préfecture n’est nécessaire, mais le conducteur, durant la leçon, doit avoir son permis de conduire sur lui.
Les leçons sont prises à l’unité ou par pack de 5,10 ou 20h  et doivent être payées au moins 48 heures à l’avance.
NB : Pour les personnes qui décident de prendre au moins 5 heures de conduite en perfectionnement et qui souhaitent réactualiser leurs connaissances théoriques, l’accès à la salle de code est libre.
 
   

Vous avez des Questions ?

Consultez la FAQ !
Notre faq recense les questions les plus couramment posées sur notre site web www.fcamontrouge.fr et en voici les réponses en détail. 

Bon A SAVOIR

Décomposition d'une heure de conduite :
5 mn de détermination d’un objectif,
45-50 mn de conduite effective,
5-10 mn de bilan.