Choisissez le thème qui vous intéresse.


Bienvenue sur la FAQ. Vous trouverez une réponse à la majorité de vos questions.
Les informations sont classées par catégorie afin d'y accéder rapidement.
Vous avez une question qui ne figure pas dans la FAQ ? Utilisez notre moteur de recherche.

 

La formation en général

Puis-je m’inscrire chez vous si j’habite un autre département ?
Puis-je m’inscrire chez vous si j’ai déjà débuté une formation dans une autre auto-école ?
Puis-je m’inscrire au permis si je ne suis pas francophone ?
Combien de temps dure en général une formation ?
Que se passe-t-il si je déménage ou décide de changer d’auto-école après m’être inscrit chez vous ?

Puis-je m’inscrire chez vous si j’habite un autre département ?

Oui. Cela ne pose aucun problème.

Puis-je m’inscrire chez vous si j’ai déjà débuté une formation dans une autre auto-école ?

A priori, oui, mais pour les élèves issus d’un autre établissement, chaque cas est différent, c’est pourquoi il est nécessaire de les rencontrer pour faire un devis personnalisé avec eux.
Il n'y pas de frais de transfert dans notre établissement.


Puis-je m’inscrire au permis si je ne suis pas francophone ?

Pour passer son permis de conduire en France, il suffit d’être résident en France, donc l’inscription est bien sûr ouverte à tous, même aux étrangers non francophones.

Cependant, pour répondre aux questions du code et comprendre les explications du moniteur, il faut maîtriser suffisamment bien la langue.

Notez tout de même que pour un élève non francophone, la formation est un peu plus longue car il faut s’habituer au vocabulaire de la route.

Avoir des livres aide souvent à mieux retenir ce vocabulaire. Nous vous conseillons donc d’acheter un livre de code pour la théorie, et le manuel « Conduite, Mode d’emploi » pour mieux comprendre la pratique.


Combien de temps dure en général une formation ?

Il faut savoir avant tout qu'une auto-école est soumise à des délais administratifs incompressibles. Lorsqu'un élève s'inscrit pour la première fois en auto-école, il remplit une demande de permis de conduire qui doit être enregistrée en préfecture. Il ne peut passer son code qu’après l'enregistrement (qui met environ 2 semaines). Ensuite, il devra de toute façon attendre 15 jours avant de passer son permis, délai minimum obligatoire entre deux examens.

Mais au delà de ces délais imposés, la durée d'une formation est très variable d'un élève à l'autre.
Cela dépend de deux choses: la vitesse à laquelle il assimile les informations (aussi bien théoriques que pratiques), et sa disponibilité. Un élève qui vient tous les jours travailler le code progressera plus vite qu'un autre qui y passe une heure par semaine. De même pour la conduite, quelqu'un qui a beaucoup de temps libre pourra prendre plus d'heures de conduite dans une semaine qu'une personne qui n'est libre que le samedi par exemple.
Chacun doit aller à son rythme. L'important est de se présenter à chaque examen (théorique et pratique) en ayant toutes les chances de réussir.

Que se passe-t-il si je déménage ou décide de changer d’auto-école après m’être inscrit chez vous ?

Votre demande de permis de conduire vous appartient. L’auto-école la dépose en préfecture pour enregistrement et la garde dans ses locaux pour vous éviter des démarches. Vous récupérez ce document dès que vous le souhaitez.

Si vous demandez à reprendre votre dossier avant la date d’expiration de votre contrat, vous serez remboursé des prestations non effectuées, après déduction du forfait code, qui est dû dès lors que vous êtes inscrit.

Attention, si votre contrat n’est plus valide (dans la plupart des cas au bout de 12 mois), il devient caduc, et plus aucun remboursement n’est possible. Les sommes versées sont alors perdues.

 

La formation théorique

Quel rythme conseillez-vous pour un apprentissage rapide du code ?
Est-ce qu’il y a des horaires précis pour les séances de code ?
En quoi consistent les tests sur DVD ?
En quoi consistent les cours ?
Vos DVD préparent-ils bien à l’examen ?
Que faire si je n’ai pas bien compris la réponse à une question ?

Quel rythme conseillez-vous pour un apprentissage rapide du code ?

Certains élèves viennent tous les jours et restent plusieurs heures à chaque fois, ce qui est l’idéal, mais tout le monde n’a pas autant de temps libre.

Si vous venez deux à trois fois par semaine pendant deux ou trois heures et que vous lisez régulièrement le livre de code, vous avancerez vite. Vous pouvez aussi ajouter du code en ligne pour travailler tranquillement chez vous.


Est-ce qu’il y a des horaires précis pour les séances de code ?

Oui. Un test dure 50 minutes. Les horaires sont consultable dans le menu code. Quand un élève vient en cours de test, il attend tout simplement le début du suivant, mais peut suivre la correction de celui qui passe pour optimiser son temps.

En quoi consistent les tests sur DVD ?

Ce sont des séries en général similaires à celles de l’examen. Elles comportent 40 questions à choix multiples sur différents thème du code de la route (signalisation, stationnement, priorité, etc.).
Ensuite, il y a les 40 réponses qui sont expliquées en détail. Il est absolument primordial d’écouter cette correction si on veut progresser. Venir répondre aux questions, enregistrer son résultat sur l’ordinateur et repartir ne sert à rien, si on ne sait pas où on a fait des erreurs et pourquoi.

En quoi consistent les cours ?

Les cours sont des petits films de 45 mn environ qui développent l’un des thèmes du code de la route (par exemple le croisement et le dépassement). Toutes les informations nécessaires pour bien répondre aux questions sur ce sujet y sont données.

A la fin du cours, on propose une petite série de 20 questions ne portant que sur le thème du cours, pour que les élèves vérifient s’ils ont bien assimilé.


Vos supports préparent-ils bien à l’examen ?

Les questions de la banque de données de l’Examen Théorique Général officiel ont été conçues par les mêmes éditeurs (Rousseau, ENPC, Ediser et Planète Permis) que ceux de nos supports.

Les élèves sont donc tout à fait familiarisés avec le type de questions qu’ils auront le jour de l’examen.

Que faire si je n’ai pas bien compris la réponse à une question ?

Notez le numéro de la question et, si vous avez le temps, recopiez un schéma de la situation. A la fin de la série, vous pourrez venir demander à l’un des membres de l’équipe pédagogique de mieux vous expliquer. Si plusieurs élèves n’ont pas compris, nous remettrons la question à l’écran et nous en débattrons ensemble.



 

La formation pratique

Est ce qu'on peut commencer à conduire avant d'avoir le code ?
Avec quelle voiture conduisons-nous ?
Quelle est la fréquence des heures de conduite ?
Est-ce qu'on se retrouve dans la circulation dès la première heure de conduite ?
J'ai déjà fait 15 heures de conduite et je ne suis jamais allé sur l'autoroute, est-ce normal ?
Peut-on prendre deux ou trois heures de conduite en une seule fois pour aller plus vite ?
Est ce qu'on conduit toujours avec le même moniteur ?
Que faire si je ne m’entends pas avec mon moniteur ?
Que se passe-t-il si on a un accident en cours de conduite ?
Est ce qu'on passe automatiquement le permis quand on a fini son forfait ?
Avez-vous des conseils pour apprendre plus vite à conduire ?
Comment se prend la décision de donner une date à un élève ?
Comment se passe exactement l'examen blanc ?

Est ce qu'on peut commencer à conduire avant d'avoir le code ?

Légalement, rien ne s'y oppose.
Cependant, dans notre établissement, nous préférons proposer une pédagogie en deux étapes et ne pas tout mélanger.
Il y a deux bonnes raisons à cela :
D'abord, il est difficile de progresser en conduite si l'on ne connaît pas bien les règles de priorité et les panneaux.
Ensuite, nous avons constaté que les élèves qui commencent la pratique délaissent la théorie, et risquent à terme de laisser passer les 6 mois qui leur sont impartis pour passer le code.


Avec quelle voiture conduisons-nous ?

Nous avons des Peugeot 2008 diesel.

Quelle est la fréquence des heures de conduite ?

Un élève qui débute commence par avoir en moyenne 2 heures par semaine, jusqu’à ce qu’il approche le niveau requis à l’examen. Quand il a sa date d’examen, on essaie de lui proposer un rythme plus intensif, qui peut aller jusqu’à 6-8 heures dans une semaine.

Cette façon de procéder permet de bien gérer le planning de conduite (qui n’est pas extensible), et de proposer le même rythme pour tous les élèves.

Cela permet aussi d’éviter qu’un élève prêt pour l’examen attende plusieurs semaines avant de pouvoir passer.

Est-ce qu'on se retrouve dans la circulation dès la première heure de conduite ?

Si vous n'avez jamais conduit auparavant, non.
Vous commencerez sur un parking ou un lieu quasi désert.

J'ai déjà fait 15 heures de conduite et je ne suis jamais allé sur l'autoroute, est-ce normal ?

La formation à la conduite s'effectue en 4 étapes. On aborde ces étapes une par une. La conduite sur autoroute fait partie de la 4ème étape, c'est-à-dire qu'on l'aborde en fin de formation. Si vous avez encore du mal à rétrograder de la 3ème à la 2ème, on ne va pas vous faire passer la 5eme tout de suite!

Par ailleurs, selon les horaires que vous avez pour la conduite, vous vous retrouvez peut-être sur des créneaux où les autoroutes sont très encombrées.
Faites tout simplement confiance à votre moniteur, il sait dans quel ordre aborder les compétences à traiter, et de toute façon vous ne passerez pas le permis sans avoir travaillé toutes ces compétences.

Peut-on prendre deux ou trois heures de conduite en une seule fois pour aller plus vite ?

Réglementairement, la durée d’une leçon de conduite ne peut pas dépasser deux heures.

Et deux heures, pour un élève qui est en tout début de formation, c’est beaucoup. Il y a beaucoup d’informations à assimiler, donc il se fatigue très vite.

En général, on propose des séances de deux heures lorsque l’élève a déjà effectué une dizaine d’heures de conduite.

Ceci n’est pas une règle universelle, cela peut varier en fonction des disponibilités de chaque partie (élève et moniteur), et du niveau de l’élève.

Est ce qu'on conduit toujours avec le même moniteur ?

Dans la mesure du possible, on essaie de faire en sorte que chaque élève ait son moniteur référent. C'est avec lui qu'il va faire une bonne partie de sa formation, le temps d'acquérir les bases.
Mais il est aussi bénéfique, à partir d'un certain stade de la formation, de changer occasionnellement de formateur, pour découvrir une autre méthode pédagogique.
L'examen blanc, par exemple, est organisé avec un moniteur que l'élève connaît peu, et qui va porter un regard neuf sur sa conduite.

Que faire si je ne m’entends pas avec mon moniteur ?

Pour bien apprendre, il est important de se sentir à l’aise avec l’enseignant. Dans le cas contraire, l’élève risque de faire un blocage psychologique et ne pas pouvoir assimiler les informations données.

Il est donc tout à fait possible de demander à changer de moniteur, en fonction bien sûr des disponibilités de chacun.

Mais attention, votre moniteur n’est pas là pour se promener avec vous ou vous dire que tout ce que vous faites est bien. Vous ne pourrez progresser que si vous êtes capable d’accepter les critiques. Sinon, changer de moniteur ne réglera aucun problème.

Que se passe-t-il si on a un accident en cours de conduite ?
 

Les véhicules sont équipés de doubles commandes et les moniteurs sont formés pour réagir très rapidement, donc les accidents sont extrêmement rares.

Cependant, si cela se produit, que l’on soit en tort ou non, l’élève n’est responsable de rien. Son nom n’est même pas mentionné sur le constat. Pour l’assurance, il est considéré comme un passager.

Est ce qu'on passe automatiquement le permis quand on a fini son forfait ?

Non. Le forfait de 20 heures correspond au nombre d'heures MINIMUM obligatoire avant de se présenter à l'examen. Cela ne signifie pas que tout le monde est capable d'avoir son permis avec seulement 20 heures.
Comme dans tous les domaines d'apprentissage, il y a des personnes qui ont plus de facilités que d'autres.
Certains vont avoir besoin de 20 heures, d'autres du double.
Il faut savoir que d'après le rapport de Dominique Lebrun sur la formation à la conduite, rapport officiel qui a servi de support pour la réforme du permis en 2009, un élève aura en moyenne besoin d'ajouter 10 heures à son forfait initial avant de passer l'examen.
En région parisienne, où le trafic est dense et les situations de conduite très diverses, on a souvent besoin d'une formation plus longue pour apprendre à y faire face.

Avez-vous des conseils pour apprendre plus vite à conduire ?

Pour la conduite comme pour tout autre apprentissage, le mot d’ordre pour bien progresser, c’est l’attention. Soyez concentré lorsque vous conduisez, et prêtez une oreille attentive à ce que l’on vous explique. Si vous ne comprenez pas, ou si vous avez des questions, exprimez-vous, c’est très important.

Ne cherchez pas à aller plus vite que la musique. Il est normal, par exemple, qu’à la troisième heure de conduite, on cale encore de temps en temps.

Si vous êtes une personne plutôt studieuse, souvenez-vous que même pour la pratique, un peu de théorie et d’explications écrites peuvent être très précieuses pour mieux apprendre. Vous pouvez donc vous procurer le manuel « Conduite, Mode d’emploi » comme support, à relire tranquillement chez vous après une heure de conduite. Vous retrouvez dans ce livre chaque thème abordé pendant une heure de conduite, et cela vous permet de garder à l’esprit ce que vous avez appris.

Comment se prend la décision de donner une date à un élève ?

La décision d'inscrire un élève sur une date d'examen est prise par l'équipe pédagogique, en aucun cas par l'élève lui-même.
Seuls les moniteurs sont en mesure de déterminer si un élève est prêt, non pas à
passer l'examen, mais à le réussir.

Lorsqu'un élève arrive en fin de formation (et pas forcément lorsqu'il arrive à la fin de son forfait), il passe un examen blanc.
La réussite de l'examen blanc lui permet d'obtenir une date d'examen. On programme alors ses dernières heures de conduite peu de temps avant  sa date.

En cas d'échec à l'examen blanc, on conseille à l'élève de poursuivre sa formation. On lui propose un volume d'heures complémentaires à effectuer avant de faire un nouveau bilan et de repenser éventuellement à l'examen.

Comment se passe exactement l'examen blanc ?

Pour l'examen blanc, nous essayons de reproduire le mieux possible les conditions du véritable examen.
On convoque deux élèves à la même heure à l'auto-école, et on part pour un peu plus de deux heures.

Le premier élève conduit durant trente minutes pour se rendre sur l'un des centres d'examen. Le second élève est assis à l'arrière. Durant ces 30 premières minutes, l’élève qui conduit n’est pas évalué, mais il ne bénéficie d’aucun conseil de la part du moniteur, et passe par le chemin le plus simple possible. Ainsi, il n’est pas trop avantagé par rapport à son camarade qui lui, n’aura pas conduit avant de faire son examen blanc.
Arrivé sur un lieu d'examen, le second élève prend place au volant et peut commencer l'examen blanc. Le premier élève est prié d’attendre dehors, sur le lieu de départ, quel que soit le temps, comme lors du véritable examen.
Le moniteur prend ensuite l'attitude d'un examinateur : discours d'introduction, vouvoiement, aucune aide, observations sur la conduite, et bien sûr, intervention si nécessaire.

Il est à noter que le moniteur qui procède à l’examen blanc n’a jamais vu les élèves en cours de conduite et n’a pas connaissance de leur niveau. Cela permet un regard objectif sur le niveau de prestation qui sera fourni par le candidat.

 L'élève effectue un parcours similaire à celui d'un examen: situations diverses, un peu de conduite sur autoroute si possible, un peu de conduite autonome, une manœuvre en marche arrière et deux vérifications.
Le moniteur, à la fin du parcours, remplit également un formulaire identique à celui du véritable examen, sur tablette ou sur papier, avec le décompte des points et la mention « favorable »  ou « insuffisant ». Ce formulaire est envoyé à l’élève par mail après l’épreuve.

Après trente minutes d'examen blanc, le second élève sort du véhicule et cède sa place au premier, qui se retrouve à son tour évalué.
On procède à un dernier échange de place pour le chemin du retour.
Une fois revenus devant l’auto-école, le moniteur prend un moment pour débriefer et expliquer à chaque élève quelles compétences il devra renforcer. Il indique un nombre d’heures complémentaires nécessaires pour atteindre le niveau requis. Ce nombre d’heures est mentionné sur le formulaire de l’examen blanc.

L’examen blanc est un moment clé dans le parcours de formation. Il faut s’y préparer comme on prépare le véritable examen. Il ne doit pas être fait de façon trop précoce, juste « pour savoir où on en est ». Il faut le voir comme une évaluation très importante, dont le résultat déterminera dans combien de temps l’élève pourra passer son permis.

Il s’agit d’une prestation indépendante de 1h30 ou 2h30, non incluse dans le forfait.


 

Les examens en général

Quels sont vos taux de réussite ?
Je suis inscrit sur une date d’examen et je viens de perdre ma carte d’identité. Est-ce que je peux me présenter quand même ?
Que se passe-t-il si je suis absent le jour de l’examen ?
Combien de fois a-t-on le droit de passer un examen ?
Avez-vous des conseils pour moins stresser aux examens ?
Pour qui travaillent les inspecteurs

Quels sont vos taux de réussite ?

Nos taux de réussite pour le code sont de l’ordre de 92 % en 2014 (contre 62 % au plan national).

Pour la conduite, ils sont de 69 % en 2014 (contre 55 % en moyenne nationale).

Chiffres délivrés par la préfecture

Je suis inscrit sur une date d’examen et je viens de perdre ma carte d’identité. Est-ce que je peux me présenter quand même ?

Non. Comme n’importe quel autre examen national (pensez au bac !), vous devez présenter votre carte d’identité originale. Une photocopie, ou l’attestation de perte ou vol délivrée par la police ne permettent pas de passer.

Il faudra donc prévenir l’auto-école le plus rapidement possible afin de reporter la date.

Par contre, si vous venez de demander le renouvellement de carte d’identité et que votre ancienne carte est périmée depuis moins de deux ans, elle sera recevable.

Que se passe-t-il si je suis absent  le jour de l’examen ?

Vous serez déclaré par l’inspecteur « absent non excusé » et votre dossier sera retenu quelques semaines en préfecture avant d’être renvoyé à l’auto-école.

Par ailleurs, votre absence fera perdre une place à l’auto-école. Celle-ci aura peut-être du mal à vous en trouver une nouvelle rapidement, surtout s’il s’agit de l’examen pratique.

Si vous êtes déclaré « absent non excusé » à l’examen pratique, votre passage est compté. Cela peut être lourd de conséquences (voir question suivante).

En cas de maladie, il est possible, dans les 48 heures, d’envoyer un certificat médical aux services des permis de conduire (par l’intermédiaire de l’auto-école) pour être excusé.

Dans ce cas, votre passage ne sera pas compté, mais malheureusement, l’auto-école perd une place malgré tout, donc elle ne pourra sans doute pas  vous proposer une nouvelle date dès le jour de votre rétablissement.

Combien de fois a-t-on le droit de passer un examen ?

Pour la théorie, il n’y a pas de limite réglementaire. On peut passer le code autant de fois qu’il le faut jusqu’à la réussite.

Par contre, l’auto-école, elle, a un nombre de places limité. Et le contrat de formation a en général une validité d’un an.

Il est donc important de bien se préparer avant de passer l’examen, afin de le réussir dès la première fois.

Pour la conduite, l’élève est soumis à deux limites :

- il doit passer l’examen pratique pendant que son code est encore valide, donc il dispose de 3 ans,

- après 5 échecs au permis, il sera obligé de repasser l’examen théorique avant de se présenter à nouveau à l’examen pratique.

Avez-vous des conseils pour moins stresser aux examens ?

Il n’y a pas de remède miracle, mais le principal est tout de même le niveau atteint avant de se présenter. Si toute l’équipe pédagogique considère que vous avez toutes les chances de réussir, vous aurez plus confiance en vous que si on vous annonce un échec certain.

Contre le stress lui-même, on peut trouver de bons remèdes en pharmacie, qui sont légers (sans effets secondaires) mais souvent efficaces.

D’autres petites astuces sont données dans le manuel « Conduite, Mode d’Emploi », où un chapitre entier est consacré à l’examen du permis de conduire.

D’autre part, une préparation spécifique sur le stress est mise en place avec l’élève surtout en fin de formation à l’approche de l’examen mais parfois cela peut se faire bien avant en fonction de chaque profil.

Pour qui travaillent les inspecteurs ?

Les inspecteurs du Permis de Conduire sont des fonctionnaires d’Etat, ils n’ont aucun lien avec les auto-écoles.



 

L’examen du code

Pour une description détaillée du déroulement de l’épreuve, cliquez ici
Que se passe-t-il si j’ai un problème avec la tablette le jour du code ?
Que se passe-t-il si je ne vois pas bien les images à l’écran le jour de l’examen ?
Est-ce qu’on connaît notre résultat tout de suite ?
Y a t'il du code en ligne si je ne peux pas venir à l'auto école ?

Que se passe-t-il si j’ai un problème avec la tablette le jour du code ?

Avant le début de l’examen, l'agent présent procède avec vous à des essais (questions tests) pour vérifier que tous les appareils fonctionnent.

En cas de dysfonctionnement de dernière minute, en cours d’épreuve, soit votre tablette sera remplacée, soit vous serez excusé.

Par contre, une mauvaise manipulation de la tablette ne peut pas servir d’excuse.

Que se passe-t-il si je ne vois pas bien les images à l’écran le jour de l’examen ?

Normalement, si vous avez des problèmes de vue, vous vous en serez rendu compte avant de passer l’examen (lors des séances en auto-école) et vous devrez y avoir remédié !

Si c’est le texte que vous avez du mal à lire, n’oubliez pas qu’il est également lu par une voix off, donc tendez l’oreille.

Est-ce qu’on connaît notre résultat tout de suite ?

Non. votre résultat vous parviendra par email le jour même ou plus tard 48 h après. Vous saurez combien de fautes vous avez fait et dans quelles catégories. La mention FAVORABLE ou DEFAVORABLE sera indiquée.

Y a t'il du code en ligne si je ne peux pas venir à l'auto école ?
L'idéale est de venir le plus souvent possible en salle de code pour effectuer des sessions avec la présence d'un enseignant. Cependant, vous pouvez parfaitement vous entrainer au code en ligne avec des questions conformes à l'examen. Nous vous proposons différentes solutions pour vous préparer à l'examen de n'importe où à partir du moment ou vous disposez d'une connexion wifi.
Le code en ligne est accessible même si vous n'êtes pas inscrit dans notre auto école.
Nos formateurs répondrons aux questions que pourrez poser sur la plateforme.
Cliquez ici pour effectuer un test !

 

L’examen de conduite

Pour une description détaillée du déroulement de l’épreuve, cliquez ici

Lorsque je me suis inscrit, j’ai déclaré que je ne portais pas de lunettes, et maintenant j’en ai besoin pour conduire. Est-ce que ce changement peut m’empêcher de passer l’examen ?
Quelle voiture conduit-on au permis ?
A quel endroit conduit-on pour passer l’examen ?
Savez-vous à l’avance avec quel inspecteur on va être ?
Sait-on quel parcours on va faire pendant l’examen du permis ?
Est-ce qu’on ira obligatoirement sur l’autoroute pendant l’examen ?

Il parait que l’inspecteur peut demander de tourner à droite alors que c’est un sens interdit. Est-ce vrai ?

Peut-on rater le permis si on n’a pas réussi à faire un créneau ?

Est-ce qu’il arrive qu’un candidat ait un accident pendant l’examen du permis ?

Que font les autres candidats pendant que je passe mon permis ?

Est-ce qu'on sait tout de suite si on a le permis ?

Après un échec, est-ce qu'on peut repasser l'examen quinze jours plus tard ?

 

Lorsque je me suis inscrit, j’ai déclaré que je ne portais pas de lunettes, et maintenant j’en ai besoin pour conduire. Est-ce que ce changement peut m’empêcher de passer l’examen ?

Non. Dites-le juste au moniteur avant de partir passer l’examen, et il vous fera signer la modification, tout simplement.

Si vous n’y avez pas pensé et que c’est l’inspecteur qui s’en rend compte, vous ferez la modification dans la voiture avant de démarrer l’examen, rien de plus.

Quelle voiture conduit-on au permis ?

Chaque auto-école apporte son propre véhicule. Vous conduirez donc la voiture sur laquelle vous avez effectué votre formation.

A quel endroit conduit-on pour passer l’examen ?

Il y a pour les auto-écoles des Hauts-de-Seine Sud plusieurs centres d’examen. Par ordre décroissant de fréquence, il s’agit d’Antony, Villacoublay, Saint Cloud et Clamart.

A quel endroit est-ce le plus facile de passer le permis ?

Il n’y a pas d’endroit plus facile qu’un autre. Lors de l’examen, quel que soit l’endroit, vous devrez faire face à des situations de conduite diverses, comme l’autoroute, les démarrages en côte, les ronds-points ou les priorités à droite (la plupart du temps tout cela à la fois dans un même parcours).

Vous devez de toute façon savoir conduire partout, et pas uniquement dans la zone où vous allez passer votre examen.

Savez-vous à l’avance avec quel inspecteur on va être ?

Non. On le découvre en même temps que les élèves, juste avant le début de l’examen.

Dans chaque centre d’examen, il y a une équipe d’inspecteurs qui ont l’habitude de travailler à cet endroit. On finit par connaître les membres de l’équipe, mais on ne sait pas, pour un jour précis, lequel sera avec nous.

Sait-on à l’avance quel parcours on va faire pendant l’examen du permis ?

Il n’y a pas un seul parcours de permis, et heureusement, sinon certains nouveaux titulaires du permis de conduire seraient des dangers publics, incapables de s’adapter à de nouvelles situations.

Il y a des centres d’examen, plus exactement des parkings qui servent de point de départ, et dans un périmètre de 5 km à la ronde, il y a la « zone des permis », c’est-à-dire les endroits où vous êtes susceptibles de passer lors de l’examen. Cela fait un certain nombre de rues et de routes…

Bien sûr, avec votre moniteur, vous irez faire une reconnaissance des lieux. Mais vous n’apprendrez pas par cœur l’intégralité des parcours d’examen possibles, car il y en a des dizaines.

Est-ce qu’on ira obligatoirement sur l’autoroute pendant l’examen ?

Non. Idéalement, vous devez faire un parcours qui comprend une partie en agglomération et une partie hors agglomération (autoroute, voie rapide, route nationale…). Mais cela se passe parfois différemment, selon les conditions de circulation du moment.

Le fait que vous n’alliez pas sur autoroute pendant l’épreuve ne veut pas dire que l’inspecteur vous juge mauvais. Cela n’a rien à voir.

Il parait que l’inspecteur peut demander de tourner à droite alors que c’est un sens interdit. Est-ce vrai ?

Non.

Rares sont les sujets de discussion qui donnent lieu à autant de rumeurs que le permis de conduire, et ce depuis des décennies.

Méfiez-vous des pseudos expériences racontées par votre entourage à propos des inspecteurs et de leur attitude.  Les avis sont très souvent trop subjectifs pour être considérés comme des vérités.

Votre meilleur interlocuteur pour en savoir plus sur le permis, c’est votre moniteur, qui assiste régulièrement aux épreuves.

Vous trouverez également dans le manuel « Conduite, Mode d’Emploi » un chapitre consacré à l’examen du permis, et notamment une partie qui reprend la plupart des idées reçues sur cet examen et démêle le vrai du faux.

Peut-on rater le permis si on n’a pas réussi à faire un créneau ?

Non, sauf si la sécurité n’a pas été assurée (risque de collision avec un autre véhicule, escalade du trottoir…). 

 (Pour plus de détails sur les motifs d’ajournement, consulter la rubrique
« 
Tout sur les examens »)

Est-ce qu’il arrive qu’un candidat ait un accident pendant l’examen du permis ?

C’est très rare, mais cela peut arriver. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une collision par l’arrière, quand le candidat a tellement peur de rater son permis qu’il freine à un feu orange sans vérifier s’il est suivi de près derrière.

Quand cela arrive, l’examen est annulé, on remplit un constat, et l’élève est excusé. Il devra alors attendre que l’auto-école lui trouve une nouvelle place pour repasser.

Que font les autres candidats pendant que je passe mon permis ?

Ils attendent à l’extérieur. Ils ne sont pas présents avec vous dans le véhicule.

Est-ce qu'on sait tout de suite si on a le permis ?

Non. L'inspecteur vous envoie la réponse par courrier, vous la recevez 2 à 3 jours après votre passage.

Après un échec, est-ce qu'on peut repasser l'examen quinze jours plus tard ?

Non. Après un échec, l'élève doit s'inscrire sur une liste d'attente (où figurent tous les élèves qui souhaitent repasser un examen après échec) et attendre son tour.
Les délais d'attente sont très longs en région parisienne, dans toutes les auto-écoles.
Il est donc d'autant plus primordial d'être très bien préparé avant de "demander une date".



 

La conduite accompagnée

Peut-on s’inscrire en conduite accompagnée après 18 ans ?
Quel rôle doit jouer l’accompagnateur ?
Mes parents ont une grosse voiture familiale, très différente de celle de l’auto-école. Vais-je réussir à m’adapter ?
Est-ce que le frein à main central est obligatoire dans le véhicule que je vais conduire avec mes parents ?
Est-ce que je peux avoir plusieurs accompagnateurs ?

Est-ce que je peux conduire plusieurs voitures ?

Que faire si je n’ai pas fait les 3000 km au bout d’un an ?

Après une inscription en conduite accompagnée, peut-on changer d’avis et passer le permis de façon traditionnelle ?

Peut-on faire de la conduite accompagnée sur un véhicule à boîte automatique ?


Peut-on s’inscrire en conduite accompagnée après 18 ans ?

Bien sûr ! Il n’y a pas d’âge maximum, juste un âge minimum (15 ans). Cela peut même être une très bonne idée.

Plus d’infos

Quel rôle doit jouer l’accompagnateur ?

L’accompagnateur n’est ni un simple passager, ni un moniteur. Il doit aider l’élève à acquérir plus d’expérience dans la conduite, et à garder les bonnes habitudes qu’il a acquises pendant son apprentissage premier au sein de l’auto-école.

Il n’est pas un simple passager, car il doit veiller à ce que son « protégé » soit rigoureux dans sa conduite et respecte le code de la route. L’accompagnateur doit être  plus exigeant avec notre élève qu’avec lui-même, s’il veut l’aider à réussir l’examen.

L’accompagnateur n’est pas non plus un moniteur. Il ne doit pas essayer d’apprendre de nouvelles techniques à l’élève et doit au maximum éviter d’entrer en contradiction avec ce qui a été enseigné en auto-école.

Il doit juste essayer d’aider l’élève à mieux apprécier et anticiper les situations de conduite.

Mes parents ont une grosse voiture familiale, très différente de celle de l’auto-école.  Vais-je réussir à m’adapter ?

Bien sûr ! N’oubliez pas que vous apprenez à conduire un véhicule à quatre roues de moins de 3,5 tonnes, pas une Citroën C3 HDI !

Il faudra juste commencer doucement, sur un parking, le temps de vous familiariser avec le démarrage, puis sur des routes larges le temps de bien vous habituer au gabarit.

Conduire une plus grosse voiture en conduite accompagnée est même plutôt bénéfique, car lorsque vous reviendrez sur notre petite citadine pour passer le permis, vous n’aurez aucun mal à la garer !

Est-ce que le frein à main central est obligatoire dans le véhicule que je vais conduire avec mes parents ?

Il n’est pas obligatoire selon la loi, mais fortement recommandé. En effet, il est plus rassurant pour l’accompagnateur, qui ne dispose pas des doubles commandes, de savoir qu’il a au moins un moyen d’agir en cas de grand danger.

Si vous avez uniquement un frein de stationnement automatique, en cas de danger, vous devrez absolument vous habituer à obéir immédiatement si votre accompagnateur vous ordonne de freiner, donc être extrêmement réactif.

Est-ce que je peux avoir plusieurs accompagnateurs ?

Oui. A condition que chacun des accompagnateurs ait son permis depuis plus de 5 ans.

 Il vaut mieux cependant éviter de dépasser deux accompagnateurs, car chaque personne vous donnera des conseils différents et vous risquez de vous y perdre s’il y a trop de contradictions.

Est-ce que je peux conduire plusieurs voitures ?

Oui, à condition que chaque voiture soit assurée pour vous en tant que second conducteur.

Que faire si je n’ai pas fait les 3000 km au bout d’un an ?

Le nombre de kilomètres parcourus est une pure indication. Personne ne peut vérifier si vous les avez effectués ou non.

C’est à peu près la distance qu’il faut avoir parcouru pour ressentir un réel progrès dans son niveau de conduite.

Si vous avez fait un peu moins de kilomètres, mais sur des routes différentes et dans des conditions de circulations diverses, vous aurez sans doute plus d’expérience qu’un jeune qui a fait dix fois le même aller-retour sur autoroute pour aller à la maison de campagne.

Par contre, si vous n’avez parcouru que 500 km, vous risquez de ne pas avoir assez progressé par rapport à votre niveau en fin de formation initiale, et de devoir reprendre quelques heures complémentaires avant de passer le permis – à moins que vous ne décidiez de conduire encore un peu avec vos parents, ce qui vous coûtera moins cher !

Après une inscription en conduite accompagnée, peut-on changer d’avis et passer le permis de façon traditionnelle ?

Oui. Il suffit de nous en parler. Cependant, les tarifs étant différents entre les deux formations, un réajustement financier sera sans doute nécessaire.

Peut-on faire de la conduite accompagnée sur un véhicule à boîte automatique ?

Rien ne l’interdit.

Sur boîte automatique, vous gagnerez en anticipation et en confiance en vous comme n’importe quel autre élève en conduite accompagnée, par contre vous aurez sans doute besoin de reprendre quelques heures de conduite pour retrouver l’habitude de passer les vitesses.



 

La conduite supervisée

NB : questions abordées dans la partie précédente consacrée à la conduite accompagnée concernent également la conduite supervisée.
Puis-je conduire avec n’importe quel accompagnateur ?
Puis-je reprendre la conduite supervisée après un échec au permis ?
Puis-je faire moins de 3 mois de conduite supervisée ?
Si je pars en conduite supervisée après un échec au permis, est-ce que je vais repasser le permis au bout des trois mois ?

Puis-je conduire avec n’importe quel accompagnateur ?

Oui, s’il a plus de 5 ans de permis. Ce n’est pas obligé qu’il s’agisse d’un parent. Mais votre accompagnateur a un rôle important à jouer, c’est pourquoi il faut choisir quelqu’un de proche, qui soit prêt à s’impliquer dans votre formation, et qui ait suffisamment confiance en vous pour vous laisser conduire son véhicule.

Puis-je reprendre la conduite supervisée après un échec au permis ?

Bien sûr ! Sans aucune formalité supplémentaire.

Puis-je faire moins de 3 mois de conduite supervisée ?

Contrairement à la conduite accompagnée, la réglementation n’impose pas strictement le respect des trois mois.

Par contre, en choisissant la formation ou le pack « conduite supervisée », vous prenez l’engagement auprès de l’auto-école de revenir au bout des 3 mois. L’auto-école est donc tout à fait en droit de refuser de vous faire passer le permis avant ce délai, si vous ne vous êtes pas accordés avant à ce sujet.

Si je pars en conduite supervisée après un échec au permis, est-ce que je vais repasser le permis au bout des trois mois ?

Après échec au permis, le départ en conduite supervisée permet de conserver ses acquis, mais pas de réduire le délai d’attente. Vous serez donc inscrit sur liste d’attente, au même titre qu’un autre élève qui a échoué, et vous devrez attendre votre tour.



 

La récupération de permis

Est-ce que les inspecteurs savent pourquoi je n’ai plus mon permis ?
Comment savoir si je vais devoir repasser la conduite ou non ?
Est-ce que les délais pour obtenir une date sont plus courts quand on s’inscrit pour récupérer son permis ?
Je n’ai que le code à passer. Pourrai-je conduire tout de suite après avoir obtenu le code ?
Comment savoir si je vais devoir repasser la conduite ou non ?

Est-ce que les inspecteurs savent pourquoi je n’ai plus mon permis ?

L’inspecteur sait que vous êtes devant lui pour récupérer votre permis, et que vous n’avez pas le même profil qu’un autre candidat qui passe pour la première fois.

Selon les raisons qui vous ont conduit à ne plus avoir de permis, vous pouvez avoir l’historique de vos infractions agrafé à votre dossier.

L’inspecteur qui vous examine aura cependant peu l’occasion d’en prendre connaissance. A l’examen théorique, il a devant lui une trentaine de dossiers et n’a aucune raison de regarder le vôtre en particulier, par ailleurs il doit surveiller la salle pour éviter la fraude. A l’examen pratique, il ne prendra pas le temps de regarder votre dossier en détail.

Quoi qu’il en soit, les raisons de l’annulation ou de l’invalidation de votre permis n’auront aucune influence sur le résultat de votre ou vos examen(s).

Est-ce que les délais pour obtenir une date sont plus courts quand on s’inscrit pour récupérer son permis ?

Nous savons que les personnes qui viennent pour récupérer leur permis ont une vie qui est depuis longtemps organisée autour de la conduite d’un véhicule. Nous faisons donc notre maximum pour leur proposer de passer l’examen le plus tôt possible, à condition que de leur côté, ils s’exercent suffisamment et se présentent en étant prêts.

Je n’ai que le code à passer. Pourrai-je conduire tout de suite après avoir obtenu le code ?

Oui. L’inspecteur vous délivrera sur le champ votre Certificat d’Examen du Permis de Conduire (CEPC) et vous pourrez conduire avec jusqu’à la récupération du document rose quelques semaines plus tard.                   

Attention cependant à la validité de votre visite médicale. Si elle n’est plus valable, vous devrez retourner voir un médecin avant d’avoir le droit de conduire.


Comment savoir si je vais devoir repasser la conduite ou non ?

Pour les permis annulés pour solde de points nuls ("annulés administratifs"), si le candidat a passé au moins les tests dans les 9 mois qui suivent la restitution du titre, il a la vie entière pour repasser son code. Il est en "interdiction d'obtenir" pour 6 mois. En cas de décision par un tribunal, il doit attendre la fin de la période "interdiction de solliciter" pour faire ses démarches. S'il a moins d'un an d'interdiction, il peut n'avoir que le code à repasser. cliquez ici.

Au retour de votre dossier, après son enregistrement en préfecture, un document sera agrafé dessus, mentionnant si vous passez un ou deux examens, et jusqu’à quelle date limite vous êtes dispensé de l’examen pratique si vous ne passez que le code. Dans ce dernier cas, l’auto-école s’arrange bien sûr pour que vous ne dépassiez pas cette date.



 

Le permis étranger

Suis-je obligé de passer le code si j’ai un permis étranger ?
Suis-je obligé de faire 20 heures de conduite ?

Suis-je obligé de passer le code si j’ai un permis étranger ?

Oui si le permis a été passé hors UE. Vous devez passer les deux épreuves, théorique et pratique.
Le code est valable cinq ans. Une personne de l'UE habitant en France peut conduire avec son titre du pays d'origine. Cependant, en cas d'infractions entrainant la perte de points, il devra l'échanger obligatoirement contre un permis français pour que les points soient retires.

Suis-je obligé de faire 20 heures de conduite ?

Non. Dès que vous avez obtenu le code, vous pouvez théoriquement vous présenter à l’épreuve de conduite après le délai réglementaire de 2 jours.

Nous recommandons cependant fortement aux élèves, même s’ils ont déjà un permis, de suivre quelques cours de conduite pour se familiariser avec les particularités de la conduite française.



 

La vie APRES la réussite à l’examen du permis  

Est-ce qu'on peut conduire avec le papier qui nous dit que c'est favorable ?
Doit-on aller chercher son permis à la préfecture ?

Cela fait un mois et demi que j’ai eu mon permis et je n’ai toujours pas reçu ma carte à puce. Que dois-je faire ?

Comment fonctionne le système des points du permis ?

 

Est-ce qu'on peut conduire avec le papier qui nous dit que c'est favorable ?

Oui. à condition de ne pas quitter le sol français. Il vous sert de permis de conduire provisoire pendant 4 mois, le temps que vous receviez la carte à puce définitive.
Toutes les informations se trouvent au verso du document provisoire, prenez le temps de le lire.


Doit-on aller chercher son permis à la préfecture ?

depuis le 19 janvier 2015 Les candidats au permis de conduire peuvent consulter gratuitement leur résultat d’examen à l’épreuve pratique du permis de conduire sur Internet et obtenir un certificat d’examen sécurisé en cas de succès. L’objectif est de simplifier les procédures actuelles. La mise en place de ce nouveau système évitera les pertes de document avant la délivrance du titre définitif au format carte de crédit. La mise en place de ce nouvel outil s’inscrit dans la réforme du permis qui vise à simplifier et moderniser l’examen du permis pour permettre à la jeunesse d’accéder plus rapidement à l’autonomie et à l’emploi.
Mais si entre temps vous changez d'adresse, il est préférable de vous déplacer.

Cela fait un mois et demi que j’ai eu mon permis et je n’ai toujours pas reçu la carte à puce. Que dois-je faire ?

Il arrive souvent que le document officiel vous arrive au tout dernier moment, c’est-à-dire seulement quelques jours avant la date de limite de validité de votre permis provisoire. Attendez donc encore un peu.

Si cependant vous ne l’avez pas reçu quatre mois après le passage de votre permis, cessez de conduire car cela n’est plus autorisé avec le permis provisoire, et rendez-vous le plus rapidement possible à la sous-préfecture d’Antony pour voir si votre permis n’a pas été oublié quelque part. ALERTER LA PREFECTURE AU BOUT DE TROIS MOIS (AVANT DE NE PLUS POUVOIR CONDUIRE !) ET SURTOUT ALLER SUR LE SITE DE L'ANTS POUR VERIFIER LA FABRICATION DU PERMIS (ON PEUT SAISIR UN MAIL OU UN N° DE PORTABLE POUR ETRE PREVENU). SI LE TITRE N'EST PAS RETIRE DANS LES 15J APRES PRESENTATION PAR LA POSTE, IL REPART A L'ANTS ET EST DETRUIT.


Comment fonctionne le système des points du permis ?

Quand vous commencez à conduire avec votre permis en poche, vous avez  6 points pendant un an, puis vous en gagnez 2 chaque année, pour totaliser 12 points au bout de 3 ans. Vous n'êtes alors plus en période probatoire.
Si vous avez suivi votre formation en conduite accompagnée, vous gagnez 3 points par an et vous sortez donc de la période probatoire au bout 2 ans.

Si vous commettez une infraction et que vous perdez des points au cours de la période probatoire, vous pouvez les regagner une fois qu'elle est achevée, selon deux possibilités :
-Si vous ne commettez pas d'infraction pendant les trois années qui suivent le dernier retrait de points, vous obtenez automatiquement les 12 points à l'issue de cette période.
-Vous pouvez suivre volontairement, tous les deux ans, un stage de sensibilisation à la sécurité routière, ce qui permet de gagner 4 points (le nombre maximal de 12 ne peut toutefois être dépassé).